retour

Rythmes

Dans les années 1930, Robert Delaunay revient à l’orphisme et reprend les formes circulaires des années 1910 dépouillées de tout référent à une réalité objective. Il le fait d’une façon plus mature et recherche l’harmonie picturale.

En 1934, il reprend le motif des disques traversés par un axe invisible apparu dans Rythme, Joie de vivre (1930). Le cercle devient le module unique selon une double partition : le noir et blanc et les contrastes simultanés.