retour

Hélice

Hélice de Robert Delaunay est composée d’éléments détachés des compositions inspirées par les formes circulaires de 1918 ainsi que par l’Hommage à Blériot de 1914.

La composition qu’il décrit avec son rapport à l’espace donne l’impression d’un horizon qui dépasse le cadre de la toile, où résulte une sensation du mouvement. Les segments sphériques sont fondus et incorporés et préfigurent les Rythmes des années 1930.

C’est sur ce système, déjà suggestif au plus haut point du mouvement dans l’espace, que vient se poser une autre forme elle-même suggérant le mouvement : l’hélice, mais enregistrée à un régime de vitesse différent.